Dieu fait pape. (1/2)

Publié le par Julababa

 

Nous n'en finissons pas de subir les conséquences du désormais canonique incident du bus. La dernière en date est la création des Journées du Patrimoine Bleu : Lors des stages de l'Equipe de France, un ancien international viendra partager son expérience avec les joueurs actuels, discuter de tout et de rien, jouer à la baballe, bref montrer combien la sélection a été et reste pour lui un moment important de sa carrière. La queue d'Emmanuel Petit frétille de plaisir à cette idée.
 
Remarquez que cela se fait dans de nombreux clubs. Les directions du Bayern Munich et de la Fédération Allemande, par exemple, comptent des anciens joueurs à de nombreux postes. Ils dirigent, ils critiquent, ils saluent. Ils imposent par leur présence parfois envahissante l'attachement à l'équipe et à son histoire. Beckenbauer sermonnant Ribéry rappelle à ce dernier qu'il n'est ni le premier ni le dernier à être adulé par la foule, et que si le vieux Franz en est encore à se trémousser devant la presse, c'est peut-être que la gloire n'est pas acquise à jamais une fois balancé le poteau de corner, la mine en rage, après un but marqué en finale de Coupe d'Allemagne. C'est peut-être cette tradition participative qui protège un minimum le Bayern de l'arrivisme des joueurs qui débarquent au Paris Saint-Germain. A voir.
 
Pour l'Equipe de France, fille ainée de l'Eglise, on a une meilleure idée, novatrice, fraiche : les anciens joueurs ne sont pas faits pour porter des costumes lors de tournées de représentation, ils doivent parler de ce qu'ils savent faire - jouer au football avec un maillot bleu sur le dos - à des joueurs dont on doute qu'ils en soient capables seuls - car les jeunes, vous savez, c'est tous des cons. "La France et le Monde ont été choqués par le comportement des joueurs à Knysna. Or, nous ne nous souvenons pas de pareil incident avec les générations passées. Donc, il faut retrouver l'Esprit Bleu qui nous a fait gagner des Coupes du Monde" (sic). Le syllogisme sud-africain permet à Alain F., philosophe et coiffeur, de déterminer la doctrine morale du Joueur-de-Football-Représentant-la-Nation-Française-Une-et-Indivisible-et-Républicaine-et-etc. Ainsi naquit la catéchèse.
(A suivre)

Publié dans Religion

Commenter cet article