Dilemme.

Publié le par Amiral Montfort

Si le journal Le Monde est à la pointe de l'information, son site internet lemonde.fr atteint aujourd'hui des sommets en matière de divertissement. Nous ne parlons pas des chats interactifs, ni des commentaires des lecteurs, ni de la foultitude de blogs sur pêle-mêle la littérature, la bande dessinée, le foot, le rugby, encore le foot, le sport, toujours le foot, la cuisine et le ballon rond, blogs tous plus calés, décalés, recalés les uns que les autres.

Non, nous parlons du choix cornélien que proposait la page d'accueil du site en fin d'après-midi. Avis aux amateurs de direct et de sensations fortes, deux liens se faisaient concurrence, disposés l'un au dessous de l'autre, l'un soutenu par une grande photo exotique et l'autre par une photo plus petite mais en plein centre de la page. C'est ce dernier qui nous attira d'abord, puisque aussi c'était ce que nous cherchions. Mais au moment où nous cliquions sur "Ligue1 : suivez PSG-Valenciennes en direct", au moment où la page d'accueil disparaissait, nous nous empressions d'ouvrir un nouvel onglet pour y retourner et vérifier que nous avions bien lu. Lenteur du wi-fi, maudit sois-tu! Quand enfin la photo apparut, le ciel bleu sur des tons de beige, de la fumée... "Suivez en direct la bataille de Tripoli".

Aïe ! Voilà que notre dimanche d'un seul coup s'est terni. Nous qui croyions passer la fin du week-end à suivre la première victoire du PSG en championnat, voilà que le doute s'installait. Le foot ? La guerre ? La guerre ? Le foot ? Comment choisir !  D'un côté, les noms des armes, de l'autre les noms des joueurs. Le nombre de morts contre le prix de Pastore. Des tirs des deux côtés. Certains lecteurs trouvent peut-être excitant d'avoir à faire un tel choix. Soit. Mais que diront-ils quand non seulement lemonde.fr proposera en temps réel le suivi de ces deux événements de l'Histoire de la Civilisation, mais quand les sites de vidéo en streaming le feront aussi ! Déjà, nous regrettions de ne pas avoir la télévision pour regarder le match d'un côté et suivre les combats de l'autre. Rendez-vous compte des cris retentissant, des voisins accourant : "Qui a marqué ? - Personne, mais Khadafi contre-attaque! - Je croyais qu'il était blessé. - Non, ça c'est son fils qu'on a cru mort. - Ah non, pardon, je confonds avec Hoarau. - 40 millions d'euros. - Oui, cher le Pastore, hein? - Mais non, c'est le prix d'un raid aérien."

Finalement, nous avons coupé la poire en deux : nous nous sommes battus avec notre connexion internet afin de voir un but sur trois, deux passes manquées de Matuidi, Chantôme bronzé, les beaux cheveux de Sirigu et un Parc plein qui siffle plus souvent qu'il n'applaudit tout en applaudissant plus qu'il ne chante. Nous aurons bien le temps de compter les morts demain : c'est lundi, le foot fait relâche !

Car il y avait du foot!
PSG 2 - Valenciennes 1
(Bande-son : NTM, "Paris sous les bombes".)

Publié dans Médias

Commenter cet article

Deux pieds décollés 23/08/2011 12:36


C'est un plaisir de lire à nouveau les articles du ballon de derrière. Bonne rentrée à vous