Eh bien, casquez maintenant ! (2)

Publié le par Julababa

A la chasse aux cons, mieux vaut avoir au moins 35 ans et plus de cheveux blancs que de sélections en Equipe de France, plutôt que chausser encore les crampons plusieurs fois par semaine et être payé des millions. Ca donne le droit de décider des poids, des mesures et du protocole judiciaire.

 

Les poids étaient au nombre de cinq. Un grand noir taciturne, ex-futur avant-centre de l'Equipe de France, coupable d'avoir insulté son entraîneur et victime d'un petit mammifère fouisseur "considéré comme un ravageur des cultures" (source : Wikipedia, article "Taupe d'Europe") ; un petit blanc balafré, ex-futur meilleur joueur de l'Equipe de France, coupable de ne pas être à la hauteur de son talent supposé et malgré tout de jouer les durs (et coupable, accessoirement, d'être mis en examen dans une affaire de prostitution, mais tout ça c'est off) ; un petit noir façon Kirikou, coupable d'être meilleur comme arrière latéral de Manchester United que comme capitaine des redresseurs de torts de l'Equipe de France ; un blanc moyen coupable d'avoir révélé avoir demandé à son agent de rédiger le communiqué de ses copains ; un grand noir timide irrégulier, coupable d'avoir demandé à ne pas jouer un match de Coupe du Monde.

 

Aucune présomption d'innocence, tout le monde sait ce qui s'est passé - bien que la commission d'enquête ait révélé que oui-mais-non-en-fait-l'enquête-est-impossible-les-traces-ont-été-effacées-le-sang-n'est-plus-que-sur-nos-joues-le-rouge-de-la-honte. Une personne haut placée (un ministre ? un président ? un demi-dieu de 98 ? un avant-centre ?) féru de justice socio-médiévale, aurait proposé de les balancer dans la Seine, un boulet accroché au pied, pour voir s'ils coulaient. Idée écartée : la Seine est assez polluée comme ça.

 

Les temps étant ce qu'ils sont, les sanctions sont ce qu'elles sont. A l'intermittent des Bleus qui ne tient pas spécialement à poursuivre l'expérience, une suspension exemplaire de dix-huit matchs. Au caïd de ces dames, trois matchs qui lui permettront de retrouver son niveau et de revenir en pleine bourre, ou de disparaitre. Au pigmée de l'aile gauche, cinq matchs de tribut à Lilian Thuram - sacrifice inhumain pour apaiser une idole. Et on a appris que refuser ce que désirent tous les gosses du quartier est infiniment moins grave que fournir des collègues en papier, crayon et dico.

 

Sanctions justes ? Bonnes décisions ? Naturellement, personne n'est d'accord. Certains auraient bien vu des travaux d'intérêt général. D'autres considèrent - un comble - que l'Equipe de France est plus sanctionnée que les joueurs. "Sanctions sportives pour faute extra-sportive." "Ca complique les choix du sélectionneur." Mouais.

 

Le chevalier de la bonne couleur, lui, ne dit rien. Il a cru que se tirer une balle dans le pied en Norvège suffirait. Il se réjouit que seuls quatre lascars sur vingt-trois aient été condamnés. Surtout, il potasse ses bouquins de droit : a-t-il le droit, lui d'écouter un best-off d'Abba sur son walkman alors que c'est interdit pour les joueurs ? Question de tactique... du gendarme.

Publié dans Droits

Commenter cet article