Embrassades.

Publié le par Back U'nine

Un article du Monde retient ce soir notre attention : les migrants tunisiens arrêtés entre Vintimille et Nice sont fouillés, palpés, leurs bagages ouverts et retournés. A quoi bon ? Que cherchent-ils ces minutieux envahisseurs de l'intimité, ces flics ci- et transalpins ?

 

Cherchent-ils de la drogue ? Allons, soyons sérieux ! Des bombes ? Idem.

 

Faire peur, c'est tout : no pasaran ceux que la fouille effraie, que le contact hantise, froussards du toucher.

 

Supporter le PSG c'est aussi se faire fouiller, palper, toucher plus souvent qu'à son tour. A chaque match sa ration de deux ou trois pelotages. Sortie de métro, entrée du Parc, parfois entre les deux, en chemin, comme ça, pour la frime.

 

Ô flicailles énervées, ô blancs-becs flingués, que cherchez-vous ? De la drogue ? Soyons sérieux ! Une bombe ? Idem.

 

Ne serait-ce que le contact, la chaleur de nos corps que les forces de l'ordre, brutes uniformes, bleus impersonnels, nous envient, nous aspirent ? Ô l'espoir immigré ! Ô la ferveur supportrice ! Et ces vampirs gantés, casqués ne veulent que partager avec nous notre vie. Allons, un peu de sérieux !

 

Mais la peur. Mais la haine. Mais la honte.

Publié dans Erotisme

Commenter cet article