Tirage des sorts.

Publié le par Grand Dalf

Quelle sympathique coïncidence ! Alors qu'a lieu aujourd'hui le tirage au sort des quarts de finale de la Coupe de France et que sept clubs de Ligues 1 et 2 tremblent à l'idée d'affronter, en cette période de révolutions, les hordes montagnardes déferlant de Chambéry, les mages de la Société Secrète de Magie Contemporaine seront rassemblés ce soir en convention.

 

Venus des coins les plus perdus et les plus redoutables de l'Hexagone, ils se réuniront dans un amphithéâtre de la capitale et siégeront dans un hémicycle tenu secret, encapuchonnés, tenant à la main leur bâton terrible, seul signe devant les distinguer. Pour que tous puissent veiller au bon déroulement de l'événement, la séance sera retransmise en direct et en streaming sur un site internet dont l'adresse sera révélée à la dernière minute.

 

Car l'enjeu est de taille : il s'agit ce soir de tirer les sorts de la Coupe de France. Les huit derniers sorts, les plus durs, les plus dangereux, les plus subtils, seront répartis entre les courageux candidats qui auront alors deux semaines pour se préparer à les affronter. En vrac, il faut s'attendre à des réductions de membres, des Feux de Bengale arithmétiques, des maladies vénériennes, des bégaiements de la baguette et autres réjouissances plus ou moins intellectuelles.

 

Last, not least - comme disait le Roi de la Lyre, le Pair des Cheikhs - un sortilège du fond des âges et des campagnes de France, redouté dans les plaines, les marais et les montagnes, le Chant de Berrie. De même que l'orthographe du nom de ce sortilège est incertaine (on trouve dans plusieurs grimoire l'appellation Chant du Berry et même Champ de baies, ris !), son effet est méconnu.

 

Il s'agirait d'un chant, d'abord doux, une mélodie facile à se rappeler, qui se répète, se répète de plus en plus fort et finit par accoucher d'un cri strident précipitant sa victime dans les plus extrêmes folies : suicide, délire, fièvre, appétit sexuel décuplé, multiplications déraisonnées des objets de ce désir, folie carnassière, dyslexie, bégaiement, changement de couleur de peau, de coiffure, de vêtements, désir de campagne, d'avenir, de nature, de liberté, allergie à l'eau froide, excroissances végétales et autres réjouissances plus ou moins sensuelles.

 

Ce serait le chant vengeur d'une ancienne amante, qui après avoir feint l'amour auprès de tant de Grands, jugea qu'il serait bon qu'ils disparussent tous.

 

On dit que pour le vaincre il faut être pur, sobre, sérieux et droit, avoir un compte facebook irréprochable et savoir tweeter dans toutes les positions. Magie contemporaine, cela s'appelle. Bref, mouiller le maillot, respecter l'adversaire et marquer un but de plus que lui.

 

 

Au fait, football !

Newcastle 4 - Arsenal 4

Pendant que son équipe assurait le service après-vente des quatre buts qu'ils avaient marqués en première mi-temps, Arsène Wenger se réconfortait en se disant que ce n'est pas grave, le beau football est à ce prix.

(Bande-son du match : Screamin' Jay Hawkins, "I put a spell on you")

Publié dans Erotisme

Commenter cet article