Une lettre de motivation.

Publié le par Ludovic Thorez

L'appel à candidature lancé par le GIGN (voir la note : En direct du football qui se fait... ) n'est pas resté sans réponse. En voici une qui pourrait intéresser le lecteur. Afin de préserver l'anonymat de son auteur, nous avons modifié toutes les références aux lieux et personnes. Afin de préserver l'intérêt strictement scientifique du document, nous ne publions que la lettre de motivation accompagnant le formulaire de candidature.

 

 

                                                        Monsieur,

 

Je viens par la présente vous faire part de mon souhait de rejoindre un des groupes de travail que vous formez en vue de réfléchir aux réformes futures qui optimiseront l'offre en matière de spectacle footballistique.

 

En mission extraordinaire auprès du Ministère de la Santé et des Sports*, j'ai eu vent de votre projet hautement intéressant et fondamental. Bien que je ne fasse pas partie du personnel destinataire de votre appel à candidature, j'ose espérer que mon amour du football et mon désir de bien faire trouveront un emploi dans votre digne entreprise.

 

Architecte de formation, voilà dix ans que je parcours la Bretagne* et y crée les infrastructures nécessaires au développement de la jeunesse. Le dynamisme de la région en a depuis longtemps chassé les espaces verts nécessaires à la pratique du sport. J'ai donc créé des centres fermés d'entraînement où nous combinons exercice physique et formation morale des Français de demain.

 

Mais il ne faut pas laisser ces jeunes à eux-mêmes, sans accompagnement sur le long chemin vers la maturité civique. Encadrés* strictement dans nos centres, ils ne doivent pas être abandonnés* à leur sortie. La misère économique et culturelle de la plus grande partie de nos futurs concitoyens nous ordonne de ne pas les laisser à leur triste sort : il en faut plus ! A nous qui avons été élevés dans les valeurs qui sont les nôtres, les vôtres et celles de notre grande nation, il nous revient de perpétuer cette tradition.

 

C'est pourquoi je propose d'oeuvrer dans le sens d'un encadrement plus strict des acteurs et du public de ce que vous appelez fort justement "le spectacle footballistique". Ce sport magnifique mérite mieux que ce que nous voyons*. Je prévois des modifications nécessaires à apporter principalement du point de vue des infrastructures (modernisation des stades), de la sécurité (encadrement hors du stade, limitation des voies d'accès), de l'éducation des foules (cours de chant). Par ailleurs, lors d'une réunion informelle à laquelle j'ai assisté, il a été question de la part des maires* de Quimper*, de Lochmaria* et d'Ars*, Paul Le Guen*, Stéphane Guivarc'h* et Ulrich Le Pen*, tous amateurs de football dans des villes hautement footballisées, de réformer certains aspects du jeu afin de le mieux conformer à l'image sociale vers laquelle nous tendons tous.

 

Ceci dit en passant afin, je l'espère, de vous persuader  du profit général que pourrait représenter mon intégration à l'une ou l'autre de vos équipes.

 

Dans l'espoir que ma candidature retiendra votre attention, je vous prie, Monsieur, d'agréer l'expression de mes sentiments les meilleurs.

 

 

                                                                                                                                                                   Christian Gourcuff*

 

 

* Une astérisque signale au lecteur toute modification du texte original pour des raisons de confidentialité et de respect de la personne et des biens. (NDLR)

Publié dans Futurisme

Commenter cet article